Une journée à Amsterdam

Aaaah! Amsterdam!

Il y a quatre ans, je découvrais cette ville aux atmosphères variées et envoutantes pour la première fois. En city trip en amoureux, vélos dans le coffre et détente forcée, je partais à la rencontre d’une ville mystérieuse!

Depuis, notre plaisir est d’y retourner chaque fois que nous avons besoin de déconnecter, le temps d’une journée, hors du reste de la vie. A trois heures de route de Liège, nous avons fini par mettre au point un petit rituel déconnexion rien qu’à nous.

Loin des visites culturelles (pour notre part), pour le plaisir des yeux, des papilles et beaucoup moins celui du porte-feuille, Amsterdam est un bain de dépaysement paisible et chaleureux.

Amsterdam Go!!!

Tout d’abord, il faut se munir d’un vélo. Impossible d’envisager une journée efficace sans ce super moyen de locomotion, économique ET écologique. Vous pouvez laisser vos vélos un peu partout sans crainte, ce qui est plutôt pratique pour être efficace et ne pas perdre son temps à courir d’un endroit à l’autre.

Nous on part avec les vélos dans le coffre (et depuis peu, sur le porte vélos). Mais il y a des loueurs partout en ville et en périphérie. On gare la voiture à 15 minutes en vélo juste en dehors du périphérique. C’est moins cher, voire gratuit (et ça fait faire un peu de sport). On sort les vélos, on en profite pour repasser par le quartier rouge puis la place du Dam et on file au Single 404 pour bruncher… comme nulle part ailleurs!

C’est bien simple, pas une fois nous avons étés à Amsterdam sans prendre le temps de s’asseoir sur le trottoir en face de l’enseigne, au bord de l’eau, le soleil dans l’assiette! Cette petite adresse qui n’a l’air de rien, est véritablement devenu notre petit coin de bonheur. Dans ce lieu, situé comme son nom l’indique sur le Single au numéro 404, vous vous régalerez comme jamais de produits savoureux (tout y est faits maison, ou presque…). Thé à la menthe fraiche, cappuccinos débordants, jus de fruits frais pressés, bagels garnis, oeuf-bacon et toutes ses variantes, creamy cheese à tomber, gâteaux crumble,… la carte est « on ne peux plus honnête et tendance ». Mais quoi que je puisse vous en dire, rien ne vaut le teste life!!! Allez-y! Promis, vous y retournerez!

Nous on est tellement fan que notre réel bonheur est de s’y installer vers 11h et de mêler petit-déjeuner salé, gourmandises d’un lunch et dessert du gouter… (ça permet de gouter à tout, sans « trop » culpabiliser)

L’estomac une fois rempli, direction shopping!!! Un petit itinéraire mêlant petites boutiques et grandes enseignes est souvent respecté mais il nous arrive de nous laisser surprendre et au détour de quelques coups de pédales nous poussons jusqu’ aux marchés et non loin du quartier rouge.

Itinéraire habituel: on passe les vélo à l’angle de Kalverstraat et la Leidsestraat (en face du marché au fleurs). On s’aventure dans Leidestraat (adidas, Abercrombie, Lewis, Palladium,…), avant de la remonter en sens inverse pour s’atteler à Kalverstraat. Puis direction les neuf rues (sur la gauche). Les neufs rues, De 9 Strates, se sont 4 longues rues reliées entre elles et quadrillées par les canaux. On y découvre les petites marques de créateurs et boutiques hollandaises. Il y a pas mal de petites adresses cosy pour faire une pause et profiter d’un thé ou d’un délicieux jus de fruits. On a même repéré, pour une prochaine fois, une petite adresse juste comme il faut pour le dîner.

L’important à Amsterdam c’est de se laisser aller aux détours des rues, et se laisser happer par les atmosphère changeante et paisible. Déposer le vélo quant bon vous semble. Marche un peu. S’arrêter, observer, repartir une glace, ou une boisson à la main. Et prendre quelques photos, aussi.

En se laissant surprendre on découvre de petits endroit tantôt joli, tantôt cachant une enseigne intrigante.

Le soir avant de reprendre la route, une petite adresse sympathique, en entre sol, avec une carte des vins très agréable et de la viande cuisinée avec délicatesse. Au bout de 9 Straatjes, l’adresse exacte est sur la photo 🙂

 

Sur ce, je vous souhaite une agréable semaine, de mon côté je vous abandonne une fois encore. Mais cette fois-ci, j’abandonne tout, ou presque et je m’en vais déconnecter le mieux possible à plus de 2000 mètres de hauteur. Direction Val Thorens et ses pentes enneigées.

 

Parole de Pêche

 

Archives

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.