En route pour Avignon!

Oh mon dieu! On va le faire! On part pour Avignon!!!!

Cet été sera, a n’en pas douter,  l’été des Anges Hantés!

Cet été pour la toute première fois, nous fouleront les planches du festival d’Avignon. Une semaine de folie. Une semaine de jeux, de promotions, d’animations et de pur plaisir scénique!

Mais voilà, tout rêve, aussi merveilleux soit-il, a un prix,… un peu comme la magie finalement. Partir à Avignon, c’est un peu ce qu’on n’attendait pas. C’est un peu le bébé qui prend son envol sans avoir prévenu les parents, qui du coup, n’ont pas eu le temps d’anticiper; et un tel voyage, même pour une semaine, devient un véritable investissement.

Objectif viabilité!

On a pris notre calculette et les additions se sont succédées… Le trajet: la location de la camionnette pour le décor, les payages, l’essence, le bus quotidien pour aller jusqu’au théâtre,… La nourriture: accessoirement on va quand même tenter de continuer à se nourrir. Les costumes et le maquillage à acheter ou racheter ainsi que certains éléments de décors trop vieux ou trop abimés à remplacer. La location du théâtre comme garantie, l’inscription au festival, les frais liés à la promotion, les droits d’auteurs pour la pièce et la musique, le régisseur qui nous accompagnera. Le logement, car même si le pont est charmant, je doute qu’on nous laisse y séjourner une semaine… Bref, on est à plus de 5000 euros d’investissement et nous partons à 4 comédiens, les calculs vont vites.

Une seule solution: trouver des sous! on n’a vite oublié l’idée de gagner au Lotto. On s’est rapidement dirigé vers le crowfounding.

« La vie d’artiste, c’est difficile » … Mais quelle horrible phrase! Combien de fois j’ai peu entendre ses mots? Je n’en ai aucune idée, et je ne préfère pas les compter. Mais oui, la passion c’est difficile, mais c’est beau, magique, c’est fort et c’est vivant.

Alors nous avons ravaler notre fierté (ben oui, tout arrive), et on s’est lancé dans la recherche de la plateforme idéal. Et, même si elle ne l’est pas du tout finalement, idéal, nous avons opté pour Proarti. pour la simple et bonne raison que si nous atteignons les mille euros nous sommes au moins certains de récupérer le montant récolté! Ouf! Parce que même mille euros, c’est le début de la fin des emmerdes et des comptes d’apothicaire.

Puis l’idée de cet été c’est quand même de faire des découvertes, d’aller à l’aventure et de permettre à ce beau projet de vivre encore longtemps. Et qui sait, l’an prochain nous pourrons peut-être partir tout le mois!

 

Une belle histoire…

Ce spectacle, ce fut le premier de notre compagnie. Ce fut nos premiers émois après la fuite. Notre première respiration. Et quel spectacle! Ecris d’une main lucide et folle par ce juif hongrois au talent de dingue: Georges Tabori, Mein Kampf, Une farce, est une ode à l’amour et à la poésie. Une pièce poignante, noir et farcesque. Un récit de l’espoir en l’humanité qui trouve une raisonnante acide. Sans jugement, sans pardon, mais avec humour, Shlomo, un juif SDF tente d’apprivoiser un jeune Hitler abandonné par la vie et ses rêves. Ce gamin capricieux que rien ne va sauver finira par s’en aller avec Madame Lamort afin d’accomplir son immonde destin…

Pourquoi monter ce chef d’oeuvre aujourd’hui? Et pourquoi pas, justement! A l’heure où les idées virent à l’obsession, à l’heure où l’humanité déraille, à l’heure où l’extrémisme se laisse écouter en Europe, permettant à l’art de secouer les consciences et de lancer quelques idées… N’est ce pas à ça que le théâtre est destiné? Offrir un miroir bienveillant et plein de malice afin de permettre de rêver encore et toujours ?

 

Et comment ça va se passer?

Le vendredi 13 juillet(c’est un signe incroyable) nous embarquons voiture remplies vers Avignon.

Le 14 juillet à 10h nous devons avoir bouclé régie, filage et installation de décor.

Le 15 juillet, dimanche promotion plus qu’actif!

Du 16 au 21 juillet, chaque soir à 22h30, nous nous produirons sur la scène avignonnaise du Verbe fou, théâtre littéraire. Et toutes nos journées durant, nous arpenterons rues et dédales afin de promouvoir au mieux notre spectacle….

Je vais vous laisser en vous rendant le lien qui permettra à notre projet de voir le jour et je vous glisse, comme ça, en passant quelques photos…

 

 

 

 

 

Parole de Peche 

Archives

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.